Autres sites

Display #
Title Hits
Web Link www.eurocooperation-contreregard.org

 

La peur de dire non, des stratégies inadaptées et l'obsession du "Règlement" .... ou comment rendre ineffective une coopération qui pourrait être efficace !

 

L’objet de ce livre est d’expliquer pourquoi la Coopération internationale fait fausse route dans le contexte général de « bien-pensance » et de « penser-faux » où elle s’égare (premier chapitre). Prenant la Coopération européenne comme exemple, il montre les issues possibles et trace les voies de l’avenir si tant est qu’elle décide enfin, de se débarrasser des peurs qui la paralysent, de revoir ses stratégies et de changer ses méthodes (deuxième chapitre).
Les propositions sont là (troisième chapitre), il suffit que les dirigeants de la Commission se décident à les mettre en œuvre en renonçant à la facilité du laisser-faire dans leurs rapports avec les gouvernants des pays aidés et au confort bureaucratique du « Règlement » dans leur gestion quotidienne.

 Les fonctionnaires et consultants qui travaillent pour la Commission, souffrent de voir leurs efforts s’abîmer dans l’inefficacité du système. La médiocrité des résultats et le gâchis grandissant de l’aide deviennent insupportables dans un contexte mondial redoutablement instable, de misère persistante et de compétition exacerbée. Mais pour faire bouger ce grand corps aboulique, il ne suffit plus de se lamenter entre « professionnels » de la coopération, il faut que l’opinion soit informée et que les décideurs politiques réagissent.
Des milliards d’euro sont en jeu chaque année mais aussi, l’espérance de centaines de millions d’individus qui frappent à notre porte et auxquels la Coopération n’apporte pas les réponses convenables. Il s’agit encore, de la capacité de l’Europe à prendre sa juste part de la marche du monde.

Cet ouvrage est la somme critique d’une expérience approfondie de la Coopération européenne mais il se veut une marque de confiance en des institutions qui sachent se ressaisir un jour. Il doit être considéré comme une analyse qui puisse contribuer à la guérison d’une grave insuffisance « comportementale » de notre politique de coopération que l’on voudrait voir un jour, devenir le pilier d’une grande politique étrangère européenne.

.... et pourtant, la coopération européenne fait plutôt mieux que ses homologues, Banque Mondiale et Banques de développement régionales, NNUU et beaucoup de coopérations nationales en particulier l'USAID !!!

1086
Web Link eurocoopération sur Facebook 331