Fausses valeurs et vrais problèmes

Résumé

Le peuple a des valeurs que la « bien-pensance » dédaigne et des problèmes où le « penser faux » de ses élites le mène au désastre !

Suite à sa très « modeuse » indignation sur les misères du monde, Stéphane Hessel, conscient qu’il ne suffisait pas de crier ses bons sentiments, a embrigadé Edgar Morin dans l’écriture d’un petit ouvrage rapide qu’ils ont baptisé « Le chemin de l’espérance ». Le chemin est sinueux et la pensée la plus simple y devient naturellement « complexe ». Ils y décrivent les perspectives d’une fort sympathique « civilisation de l’humanité » comme les socio-économistes « onusiens » veulent prendre la mesure du « bonheur national brut » ou d’autres mener plus modestement une « politique de l’individu » ou du « mieux vivre » !

 C’est magique, c’est beau, c’est généreux mais comme le rappelle Simone Weil, passant de la théorie à l’action, les penseurs doivent revenir sur terre sous peine de se heurter à l’écueil !

 Non, il n’est pas indigne pour l’homme d’action d’agir en fonction des circonstances ni interdit aux « intellectuels » d’avoir l’intelligence du monde. Ils éviteront ainsi de se laisser aller à des constructions de l’esprit et projets, inutiles ou comiques lorsqu’ils s’avèrent simplement farfelus mais aux conséquences dramatiques lorsqu’ils en arrivent à broyer l’humanité dans l’engrenage d’une idéologie fausse.

 Une société se construit avec les siècles mais elle s’effondre d’un souffle si, prise dans les tourbillons de l’évolution du monde, elle néglige de préserver sa cohésion interne et perd sa capacité de résister aux agressions externes qui la mettraient en péril. Au-delà des mots qu’on érige trop facilement en grands principes, il est des mesures de salut public que l’homme d’état doit prendre lorsque la situation le commande, même contre l’avis et les criailleries des clercs et des bien-pensants.

Sommaire

-Maîtriser la nature et le flux de l’immigration n’est pas immoral ni indigne mais nécessaire et juste pour mieux aider les immigrés qui en feront l’effort, à s’intégrer à la société européenne qui les accueille.

-On ne met pas l’islam en cause quand on demande que chacun respecte la loi et les coutumes de notre pays … cela s’applique à tous, y compris naturellement aux musulmans français ou étrangers !

-Punir un délinquant n’est pas non plus une « indignité » quelles que soient les « excuses » qu’on puisse lui trouver … on ne devient pas nécessairement un voyou du seul fait qu’on soit « jeune », pauvre, immigré ou chômeur !

-L’école et l’éducation vont à vau l’eau, ils sont les outils premiers du progrès économique et social, de la cohésion nationale et de l’intégration des populations immigrées … encore faudrait-il que les parents éduquent et que les enseignants enseignent !

-Au delà de l’Education Nationale, l’ineffectivité du secteur public dans son ensemble n’est pas un problème de moyens mais de définition des missions et d’efficacité dans l’utilisation de ces moyens …. l’allergie à la réforme, le conservatisme syndical et la gauche à contre-sens !

-Le sociétal contre le socialquand l’accessoire noie l’essentiel ! Cyniques, ils tentent d’amuser le peuple ! Incompétents, ils papillonnent au lieu d’aller au but !

-Bien-pensance et penser faux … « verts-bobos » et « verts-fachos », l’écologisme contre l’écologie

- Des riches et des pauvres,l’inégalité est dans la nature des choses hélas ! nos sociétés modernes ont engendré le « petit-bourgeois normalisé » chez qui triomphe l’égalitarisme des médiocres !

La droite frappée de crétinisme, la gauche en pleine déliquescence ... le FN caracole et la France s'abîme ! (10 Octobre 2015)

on .

Debout la droite …. La France à ramasser après le désastre, encore une fois !

Sarkozy obligé de faire le pitre à cause de ses Juppé, NKM, Lemaire, Bertrand ou autres qui jouent les vierges effarouchées en entendant Nadine Morano énoncer des évidences sur les racines chrétiennes d’une France de race blanche et de culture gréco-latine ! Quand la droite, crétinisée par le bien-pensisme de gauche, comprendra-t-elle qu’elle alimente le FN en exaspérant ses électeurs par ses minauderies et pudibonderies centro-gauchisantes sur l’immigration et l’islam ? Nadine Morano parle « peuple » et le peuple la comprend, elle ne parle pas bobo !

N’avez-vous pas honte, vous les « humanistes de droite » de reprendre aussi sottement les poncifs des « humanistes » de gauche et de vous joindre à cette morale du troupeau politico-médiatique qui crie au racisme, à la xénophobie et à l’islamophobie et se met à ânonner le mantra « des heures les plus sombres, etc … etc … » à chaque fois qu’un Finkielkraut, un Onfray, un Zemmour ou maintenant une Nadine Morano dit ce qui est et ce qui est inacceptable pour la France et les français ?

N’avez-vous pas honte d’obliger ainsi Nicolas Sarkozy à jouer la comédie devant ces bouffons qui pensent faux ! Vous ridiculisez et décrédibilisez le Parti aux yeux du peuple français qui, exaspéré par l’incurie de la gauche et vos propres lâchetés, file vers le FN et n’attend qu’une chose : que la droite redevienne la droite et qu’elle fasse ce qu’elle doit en reprenant au Front National les thèmes d’immigration, islam, identité et cohésion nationale qu’elle n’aurait jamais du lui abandonner !!!

Nous ne voulons plus entendre Alain Juppé susurrer au Grand Jury RTL-Le Figaro pour le plus grand plaisir des bien-pensants du Monde : « C’est une véritable catastrophe d’entendre ces intellectuels (Finkielkraut, Onfray etc …) nous prédire la fin du monde, l’effondrement de la civilisation occidentale. Je n’accepte pas cette vision du monde ». Remplaçons le mot « effondrement » par celui de « déliquescence » mais ne nions pas les problèmes qui nous y conduisent et traitons-les ! Allons, cher AJ, pas trop de « bisounourserie heureuse », réveillez-vous ! Il va falloir se battre contre la bêtise et l’inertie de nos élites intellectuelles, politiques et sociales ! « Vaste programme » disait le Général !

Il est temps que Sarkozy s’ébranle pour la présidentielle et parle au peuple le langage qu’il comprend et des sujets qui l’angoissent, en attendant que nos NKM apprennent à le parler et que nos Juppé réajustent leur réflexion en fonction des réalités d’aujourd’hui ! Nous ne sommes plus dans les années 80-90 quand la droite chiraquienne avait déjà loupé le coche … et déjà avec les mêmes coquetteries centrisantes !

Hollande pris au piège de ses inconséquences entre ses Aubry, Macron et Duflot et bien incapable de faire face à sa propre insuffisance ! Hollande qui, avec son air honnête et un peu niais, a largement dépassé Mitterand en mensonges et promesses non tenues tant par incompétence que par manque de courage politique ou rouerie politicienne. Incapable de « faire », il a dit qu’il n’essaierait plus (discours de Carcassonne de Mai 2015) afin de ne pas mécontenter ses clientèles de la fonction publique, de l’immigration nationalisée et des couches bobo de la population ! Le peuple attendra et après 2017, quoi qu’il arrive, le déluge peut arriver !

Ce « Non-Président » affirmé comme tel et content de lui mérite la Haute Cour pour trahison du peuple et tromperie, atteinte à la sûreté de l’Etat par inertie et non-assistance à la France en voie de déliquescence. Il a failli et il doit partir !

Et Marine Le Pen avec son Philippot ? Ils récupèrent tranquillement le flux des exaspérés du peuple de gauche et du peuple de droite mais restent bien incapables de crédibiliser un « FN de gouvernement » aux yeux de ce même peuple !

A ce peuple, il faut parler peuple car il n’entend pas le « bobo ! Il a des besoins simples mais il a des problèmes réels qui demandent des réponses fortes : de l’emploi, de la sécurité, et du « vivre ensemble » mais du « vivre ensemble en français » ! Pour l’emploi, une politique forte de redressement de la compétitivité des entreprises étouffées par le poids et l’inefficacité d’un secteur public à réformer de fond en comble. Pour la sécurité, en finir avec la chienlit en mettant fin au laxisme judiciaire et en rétablissant l’autorité de l’Etat dans les « quartiers ». Pour le « vivre ensemble en français », une maîtrise stricte de l’immigration et un cadrage sévère des pratiques de la religion islamique pour garantir la cohésion sociale et nationale et au-delà s’assurer qu’on ne puisse devenir français par inadvertance mais en le voulant et en le méritant.

Sur tous ces points, le Front National a peut être le désir mais pas les capacités de faire et la gauche a depuis des décennies, démontré son incapacité, son aboulie maladive et son grand art de l’hypocrisie politique qui lui a permis de diviser la droite en contaminant son aile molle de sa bien-pensance irresponsable et en poussant son aile dure vers des pulsions extrémistes dénuées de toute possibilité de succès durable pour la communauté nationale.

A la droite donc de faire une politique de droite pour le redressement économique, social et sociétal du pays en mettant ses « bobos centrisants » en quarantaine et en donnant le pouvoir à ceux qui savent nommer les choses, dire ce qui est et qui n’auront pas peur de faire ce qu’il faut pour éviter le désastre et remettre la France sur le chemin !