Fausses valeurs et vrais problèmes

Résumé

Le peuple a des valeurs que la « bien-pensance » dédaigne et des problèmes où le « penser faux » de ses élites le mène au désastre !

Suite à sa très « modeuse » indignation sur les misères du monde, Stéphane Hessel, conscient qu’il ne suffisait pas de crier ses bons sentiments, a embrigadé Edgar Morin dans l’écriture d’un petit ouvrage rapide qu’ils ont baptisé « Le chemin de l’espérance ». Le chemin est sinueux et la pensée la plus simple y devient naturellement « complexe ». Ils y décrivent les perspectives d’une fort sympathique « civilisation de l’humanité » comme les socio-économistes « onusiens » veulent prendre la mesure du « bonheur national brut » ou d’autres mener plus modestement une « politique de l’individu » ou du « mieux vivre » !

 C’est magique, c’est beau, c’est généreux mais comme le rappelle Simone Weil, passant de la théorie à l’action, les penseurs doivent revenir sur terre sous peine de se heurter à l’écueil !

 Non, il n’est pas indigne pour l’homme d’action d’agir en fonction des circonstances ni interdit aux « intellectuels » d’avoir l’intelligence du monde. Ils éviteront ainsi de se laisser aller à des constructions de l’esprit et projets, inutiles ou comiques lorsqu’ils s’avèrent simplement farfelus mais aux conséquences dramatiques lorsqu’ils en arrivent à broyer l’humanité dans l’engrenage d’une idéologie fausse.

 Une société se construit avec les siècles mais elle s’effondre d’un souffle si, prise dans les tourbillons de l’évolution du monde, elle néglige de préserver sa cohésion interne et perd sa capacité de résister aux agressions externes qui la mettraient en péril. Au-delà des mots qu’on érige trop facilement en grands principes, il est des mesures de salut public que l’homme d’état doit prendre lorsque la situation le commande, même contre l’avis et les criailleries des clercs et des bien-pensants.

Sommaire

-Maîtriser la nature et le flux de l’immigration n’est pas immoral ni indigne mais nécessaire et juste pour mieux aider les immigrés qui en feront l’effort, à s’intégrer à la société européenne qui les accueille.

-On ne met pas l’islam en cause quand on demande que chacun respecte la loi et les coutumes de notre pays … cela s’applique à tous, y compris naturellement aux musulmans français ou étrangers !

-Punir un délinquant n’est pas non plus une « indignité » quelles que soient les « excuses » qu’on puisse lui trouver … on ne devient pas nécessairement un voyou du seul fait qu’on soit « jeune », pauvre, immigré ou chômeur !

-L’école et l’éducation vont à vau l’eau, ils sont les outils premiers du progrès économique et social, de la cohésion nationale et de l’intégration des populations immigrées … encore faudrait-il que les parents éduquent et que les enseignants enseignent !

-Au delà de l’Education Nationale, l’ineffectivité du secteur public dans son ensemble n’est pas un problème de moyens mais de définition des missions et d’efficacité dans l’utilisation de ces moyens …. l’allergie à la réforme, le conservatisme syndical et la gauche à contre-sens !

-Le sociétal contre le socialquand l’accessoire noie l’essentiel ! Cyniques, ils tentent d’amuser le peuple ! Incompétents, ils papillonnent au lieu d’aller au but !

-Bien-pensance et penser faux … « verts-bobos » et « verts-fachos », l’écologisme contre l’écologie

- Des riches et des pauvres,l’inégalité est dans la nature des choses hélas ! nos sociétés modernes ont engendré le « petit-bourgeois normalisé » chez qui triomphe l’égalitarisme des médiocres !

Alerte à droite ! La droite bien-pensante prête à tomber dans le piège de la gaucho-bien-pensance ??!! Le choix, c’est la déliquescence nationale avec le PS ou le chaos avec le FN ! Le FN n’est pas bon mais le PS est mauvais … et il conduit le peuple f

on .

Debout la droite ... Une droite forte et une politique forte pour redresser la France …

 

 

Alerte à droite ! La droite « bien-pensante » au lendemain de ce premier tour des élections régionales, semble prête à sauter à pieds joints dans le piège que lui tendent la gauche et le FN qui est de l’aider à circonscrire le désastre électoral du PS aujourd’hui avec pour résultat direct de fournir ainsi au FN les arguments et l’énergie nécessaires pour s’envoler vers la victoire en 2017 ou 2022 !

 

Ecoutons les étrangetés, coquetteries et élucubrations de quelques-uns de nos (ir)responsables qui au nom de leurs lubies ou intérêts politiques personnels ou plus noblement, au nom de la démocratie, des principes républicains ou des droits de l’homme (comme s’ils étaient en danger !), évoquent l’idée qu’il faudrait voter PS car ce ne serait pas convenable de laisser une chance aux électeurs de droite de voter FN ou s’abstenir de voter pour l’un ou l’autre de ces deux partis qui sont des fléaux pour la France !

 

Les uns reprennent leurs vieilles habitudes ex-UDF du "peut être ben qu'oui, peut être ben qu’non", les autres entonnent la rengaine des centristes de toute obédience sur l’équilibre instable mais toujours rêvé et très opportuniste qu’il faudrait préserver entre droite et gauche et les derniers, qui se disent « de droite mais pas trop », contaminés par une gaucho-bien-pensance persistante, sont toujours prêts à quelques compromissions parce qu’ils n’ont pas le courage d’agir ou pire, parce qu’ils ne veulent pas « abîmer leur image » en prenant les réalités de face et en se salissant les mains dans les travaux difficiles et périlleux du redressement national !

 

Ils (et elles) n’ont rien compris à ce que veut un peuple français délaissé par la gauche et qui n’a toujours pas confiance en une droite qui s’ausculte en permanence à cause des incartades de ses mous, de ses hésitants ou de ses bien-pensants obsessionnels. Ils (elles) boboïsent et entraînent la droite dans l’erreur et dans l’échec !! Ils (elles) n’ont toujours pas compris que « combattre » le Front National, ce n’est pas criailler contre Marine Le Pen comme le fait si bien Manuel Valls mais régler au fond les problèmes du peuple, emploi, sécurité, immigration, islam, autorité de l’Etat … et là on verra les électeurs refluer du FN !

 

Le choix, Messieurs et Mesdames les « indéterminés » de droite et du centre, c’est la déliquescence nationale avec le PS ou le chaos avec le FN !

Le FN n’est pas bon mais le PS est mauvais … il est même si mauvais qu’il conduit le peuple français droit au FN pour 2017 ou 2022 !

 

Debout la droite ! L’objectif premier est de renvoyer le PS aujourd’hui et de « réduire » le FN demain ! Pas d'autre issue que de réformer au fond et refuser les compromissions qui empêcheraient de régler les problèmes prioritaires que sont l’économie et l’emploi, la remise en ordre du couple police-justice et la sécurité intérieure, le cadrage de l’immigration et de l’islam de France et l’identité nationale, le rétablissement de l’autorité de l’Etat et l’efficacité de la politique extérieure de la France.

 

Croyez-vous vraiment Alain Juppé, J.P. Raffarin, François Fillon et vous aussi les « prétendants » aux grands cœurs et grands principes, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Xavier Bertrand, François Baroin et quelques autres, croyez-vous vraiment que ce soit "au centre" qu’on fera la politique forte qui permettra de "faire le travail" et de ramener à droite les électeurs du Front National qui y ont précisément été poussés par trop de pudibonderies et d'hésitations "centrisantes", par trop de coquetteries et bisounourseries bien-pensantes y compris de notre part et pas seulement de la gauche ?

 

Oui, Alain Juppé, si vous êtes le candidat de la droite, vous serez élu en triomphe en 2017 mais ce triomphe vous le devrez aussi au centre et à cette gauche molle qui vous soutiendront sans état d’âme. N’avez-vous pas peur, Alain Juppé, d’en être le prisonnier et qu’ils vous empêchent de « réformer » ? Le centre a toujours un peu peur d’agir contre le vent dominant et la gauche n’a toujours pas fait son Bad Godesberg y compris la gauche molle même si Hollande s’est reconnu « social-traître » il y a peu ! Soyez donc assuré qu’ils ne vous soutiendront pas jusqu’au bout, et ceci même sur les problèmes économiques et sociaux, car ils caleront à tout coup sur la réforme du secteur public et la réduction de la dépense publique et vous ne réussirez encore une fois qu’une demi-réforme. Quant aux problèmes sociétaux à commencer par ceux du cadrage de l’immigration et de l’islam, ils vous bloqueront dès le début or c’est là-dessus que prospère le Front National et que se joue la cohésion nationale ! Ce sera donc un échec sociologique et social, la chienlit grandira entre récriminations immigrationnistes et islamistes et réactions anti-immigrationnistes et anti-islamistes … et le FN continuera de monter jusqu’à son probable triomphe en 2022. Non, cher Alain Juppé, nous n’avons pas envie de reculer en 2017 pour mieux échouer en 2022. Nous avons déjà perdu cinq ans avec Hollande, nous ne voulons pas recommencer en 2017 !

 

Prêtons donc attention à la déclaration de François Fillon en campagne en Normandie et au Bureau Politique des Républicains du 7 Décembre : « On n’enrayera pas la colère des Français avec des tactiques d’état-major mais avec un projet précis et très puissant ». Il sait, lui qui a déjà beaucoup avancé dans l’élaboration de son programme, que les réformes devront aller au fond, que cela sera difficile et qu’il ne faudra pas reculer !

 

Autour de Nicolas Sarkozy, tout le monde s’accorde aussi sur la nécessité d’une politique forte et d’une droite offensive pour redresser le pays et reconquérir la confiance du peuple français car seule une politique forte permettra de résoudre les problèmes du peuple et de rétablir les conditions de la puissance française. Cette politique forte et cette droite offensive ne peuvent souffrir aucune hésitation, aucune déviance, aucun recul donc aucune division ou comportement « brownien » comme on en constate beaucoup trop aujourd’hui de la part de quelques « électrons » qui se disent libres mais s’avèrent plutôt égocentriques et capricieux.

 

Le rassemblement des Républicains doit se faire sur un programme fort et autour d’un homme qui ait l’expérience et le caractère du chef mais ait aussi prouvé sa capacité de résister aux vents contraires qui ne manqueront pas de se lever contre les réformes. Cela seul, permettra de créer la dynamique qui emportera l’adhésion du peuple de France. C’est la condition du redressement du pays et c’est ainsi que la France pourra reprendre l’initiative de la construction européenne confirmant son rôle séculaire de puissance-pivot en Europe.

 

 

 

Comments  

# Super User 2015-12-23 15:59
xxxxxxxxx
Reply | Reply with quote | Quote | Report to administrator
# Super User 2015-12-23 16:00
qjqjqjq
Reply | Reply with quote | Quote | Report to administrator