L'EUROPE C'EST LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE

 Résumé

L’Europe a enfanté le monde moderne … elle doit donc devenir la puissance mondiale de référence au 21è siècle … « L’Europe, c’est la France et l’Allemagne … ! »

L’Europe a enfanté le monde moderne avec ses forces et ses faiblesses, ses contraintes et ses atouts culturels, techniques et institutionnels. C’est à partir de ces atouts que les peuples et les nations ou les pôles de puissance qui s’ébauchent, pourront faire face aux défis du 21è siècle. Il est donc légitime de vouloir faire de l’Europe la puissance de référence de ce monde nouveau … voilà le but !

La France a une ambition pour elle-même et pour l’Europe que les autres n’ont pas. Mais la France seule n’y suffira pas. C’est avec l’Allemagne qu’elle fera l’Europe car l’Angleterre, toute à ses regrets de puissance du 19è siècle, semble persister à vouloir passer son tour au 21ème. Que l’Europe soit ou qu’elle disparaisse dans les tourbillons du monde, la France en sera le premier acteur ou le premier responsable ! Voilà le chemin ! Il faut oser l’Europe !

 

 

Sommaire

-Cessons de fantasmer sur les rapports passés de l’Europe et du monde … et libérons nos énergies pour une cause qui vaille au lieu de nous confire dans cette « morale de troupeau » qui nous envahit

-Faire de l’Europe la puissance de référence du monde nouveau ? Il y faut une ambition pour l’Europe et donc lever auparavant le « préalable français »

-L’Europe se fera par la France et l’Allemagne ou ne se fera pas …L’accord franco-allemand de fin 2011 et le Traité de Stabilité de Mars 2012 ont fixé le cap et la réalité s’impose …

-Où en est l’Europe en cette année 2013 ? La France a perdu l’initiative et l’Europe patauge alors que le monde avance … « L’action, ce sont des hommes au milieu des circonstances ! »

 

 

Europe, le pivot français ... ni chinois ni américain, le 21è siècle sera "européen" ... si la droite, si la France ... (28 février 2015)

on .

Europe, le pivot français … la France doit retrouver sa crédibilité et reprendre la barre !

Non Alexis Tsipras, non cher ministre Varoufakis ! Il ne vous suffira pas d’être des avatars sympathiques (même américanisés !) de Mélenchon ou de Montebourg pour vous permettre de fantasmer n’importe quoi au motif que vous auriez de belles pensées de gauche ! Il est peut être encore possible en Grèce comme en France, de se prétendre à la fois "intellectuel"  et "révolutionnaire" dès lors qu'on serait un universitaire distingué mais comme ceux de France, il vous faudrait alors "penser le réel" plutôt que l'utopie afin que vos discours et vos éventuelles actions, ne restent pas des chimères !  L’appui d'un Président français et l'excitation de la gauche française, elle aussi toute à ses rêveries, ne vous seront d'aucun secours pour faire plier l’Europe tant Hollande et ses factotums se sont eux-mêmes dévalués aux yeux de nos partenaires et du monde.

Nous ne sommes plus au temps où Nicolas Sarkozy avait la crédibilité suffisante et la volonté de puissance nécessaire pour convaincre Angela Merkel de venir au secours de la Grèce (déjà !), de l’Irlande ou du Portugal, au temps où il obtenait l’accord de l’Allemagne et de la Banque Centrale pour permettre à Mario Draghi d’élargir les champs d’intervention de cette dernière et ainsi, de surmonter la crise, sauver l’euro et éviter l’éclatement de l’Europe.

La France elle-même vient de se faire ridiculiser par la Commission qui lui « accorde » (quel vilain mot appliqué à un pays souverain censé être le pivot de l’Europe en construction !) une troisième remise de peine au sujet du retour de nos finances publiques dans les clous des 3 % de déficit : « On ne vous fera rien de méchant, se permet-elle de dire, jusqu’en 2017 à condition que vous fassiez les économies annuelles qu’on vous fixera pour nous assurer de votre bonne foi !». La honte ! La France comme la Grèce, sous surveillance de cette Commission de fonctionnaires nommés par nous-mêmes avec un Moscovici qui de « truand » est devenu « gendarme » … un gendarme bien laxiste cependant !

Bref, on n’avancera pas dans la construction de l’Europe avec une Commission et un Parlement sclérosés par la bureaucratie et la bien-pensance, ni dans le redressement national de la France avec un Non-Président qui cherche à faire passer les coups de menton du « Napoleonito » de Matignon et les velléités d’un jeune Macron économique, pour des réformes structurelles « agréables » à Bruxelles !!!

Hollande est donc sauvé par « le Machin » ! Il peut ainsi remettre à plus tard les réformes de fond, les réformes structurelles qu’il devait mettre en oeuvre depuis 2012 pour, après la crise, remettre l’économie française sur ses rails. Paralysé par la peur de mécontenter sa gauche et ses syndicats à commencer par ceux du secteur public, il s’en est remis au Saint-Esprit et à la succession naturelle des cycles de l’économie libérale. Après avoir psalmodié quelques mantras et cantiques pour demander aux dieux de revenir à la croissance et à l’emploi, et malhonnêtement tenté de distraire le peuple avec quelques amusettes sociétales et quelques mesurettes démagogiques sans effet sur le fond, Hollande et sa cour se trouvaient fort dépourvus. Le Front National montait inexorablement et les caisses étaient définitivement vides … sauf à réformer tout ce qu’ils ne voulaient pas voir bouger !

Les dieux en effet, ne les avaient pas entendus et ils étaient pris à la gorge. La Commission leur donne ainsi la bouffée d’oxygène qui leur permettra de continuer à ne rien faire jusqu’en 2017 … et pensent-ils (fol espoir !) de gagner ainsi les élections à gauche du simple fait qu’ils auront réussi à ne pas mécontenter leurs diverses clientèles jusqu’à cette date !

Le Président français cherche encore une fois à tromper le peuple tout en enfonçant la France dans la médiocrité et en conduisant l’Europe à la catastrophe. En 2012, c’était des promesses malhonnêtes que notre peuple de petits bourgeois avachis dans la bien-pensance et la facilité pouvait bêtement gober … aujourd’hui c’est de la lâcheté intéressée d’une camarilla politicienne ! La Haute Cour malheureusement n’a pas la compétence de punir de telles abjections ! C’est le peuple enfin réveillé, qui s’en chargera !

La France a joué depuis la chute de l’Empire romain, le rôle de puissance-pivot en Europe et sa chute consacrerait la fin de la puissance européenne et de la civilisation qui l’accompagne. Tous nos partenaires le savent et notre « Non-Président » en profite pour mendier sa survie politique auprès d’eux. La Honte !

Seule la France a une véritable ambition pour l’Europe. L’Allemagne en effet n’en a pas, elle se satisferait fort bien, au cas où la France ne tiendrait plus son rôle ni son rang en Europe, de devenir une Grande Suisse propre, disciplinée et bien gérée ! L’Angleterre se replierait avec délectation sur ses souvenirs d’Empire du 19è siècle et sur sa City de boutiquiers ! … et l’Europe ne brillerait plus dans le monde que par sa mosaïque de petits pays aux parcours historiques si enchevêtrés qu’elle en deviendrait la parfaite illustration de la « pensée complexe » pour ne pas dire du « penser-faux » de nos philosophes, penseurs et « humanistes » gauchisants de la seconde moitié du siècle dernier après qu’ils se soient acharnés pour les uns, à « dé-construire » le socle de notre civilisation et pour les autres, à le laisser sciemment se déliter.

 

Il serait donc suicidaire de laisser l’Europe aux mains de Bruxelles et de ses 28 comédiens du pouvoir incapables de prendre la moindre décision d’envergure. L’Europe en effet, ne se fera pas à Bruxelles ni à Strasbourg mais à Paris et à Berlin, là où se situent la force économique dominante de l’Europe et l’essentiel du pouvoir souverain des peuples et des Etats !

« L’Europe disait de Gaulle, c’est la France et l’Allemagne ! ». L’Allemagne seule n’y suffira pas comme on l’a vu au cours de ces deux dernières années. Il faut donc que la France reprenne son rôle séculaire de puissance-pivot en Europe et d’aiguillon de la construction européenne mais pour cela :

… il faut que notre pays retrouve sa crédibilité auprès de ses partenaires européens en concentrant ses forces sur le redressement économique et social du pays et en s’attachant par ailleurs, à sauvegarder et renforcer sa cohésion sociale et nationale mise à mal par des décennies de négligence en matière d’immigration, de laxisme social ou sociétal et de veulerie politique,

… et que la droite revienne au pouvoir au plus tôt pour couper court à la gabegie politique d’une gauche divisée qui continue de penser faux malgré ses « conversions » successives à une social-démocratie voire à un social-libéralisme auxquels elle se refuse au fond d’elle-même, en raison de ses décennies de « pavlovisme » marxisant voire de ses siècles d’égalitarisme révolutionnaire auquel les français ont tendance à sacrifier trop facilement quand ils n’ont plus de rêve de grandeur !

La droite donc doit être forte et présenter au peuple un programme fort auquel il puisse légitimement croire dans la mesure où il répondra effectivement à ses besoins et ses inquiétudes, à savoir :

… faire ce que la gauche n’a pas eu le courage de faire pour rétablir la compétitivité de nos entreprises et relancer l’épargne et l’investissement en réformant de fond en comble, l’ensemble du secteur public dont le coût et le manque d’efficacité étouffent les acteurs économiques, entreprises et particuliers confondus en tant que producteurs, consommateurs, épargnants et investisseurs,

… mettre en oeuvre en matière de cohésion sociale et nationale, les mesures que la gauche a refusé de prendre dans le but de faire monter le FN contre la droite et que la droite a lâchement voulu ignorer par peur de choquer la bien-pensance ambiante … cadrage sévère des flux migratoires, suivi et contrôle serré du processus d’intégration et assimilation avant toute forme de naturalisation, reprise en mains des « quartiers » par une politique pénale et une politique éducative adaptées, cadrage de l’islam en France pour en faire un « islam de France », à court terme en aidant les autorités religieuses musulmanes de France à en faire un islam respectueux des lois, coutumes et comportements sociaux ou individuels habituels de notre pays et à plus long terme, en les encourageant à engager avec les autorités de l’ensemble du monde arabo-musulman, une véritable réforme de l’islam aboutissant au renouvellement de l’idjma’ dans l’interprétation des textes comme dans les pratiques religieuses pour que l’islam puisse revenir dans l’histoire en prouvant sa compatibilité avec le monde moderne du 21è siècle.

Soyez fermes Messieurs de la droite ! C’est en faisant cela que vous assècherez le courant de ceux qui vont au FN par exaspération. Exaspérés par la gauche parce qu’elle a été incapable de relancer l’économie, l’investissement et donc l’emploi même si les « recettes » gauchisantes et démagogiques du FN ne peuvent être qu’inopérantes et néfastes. Exaspérés par la droite parce que celle-ci s’est trop longtemps laissé bercer par les illusions de ceux qui à droite et au centre, ont été lourdement contaminés par la bien-pensance de gauche (« l’immigration une chance pour la France », les droits de l’homme sans les devoirs, l’assistanat sans contrepartie, le laxisme éducatif et le blocage de l’Education Nationale suite au pédagogisme soixante-huitard, etc, etc …).

Si vous voulez arrêter le flux qui va au Front National et au-delà, « réduire le FN », il faudra traiter les problèmes du peuple sans égard pour les fausses valeurs d’une gauche hors des réalités du monde actuel ni tenir compte des pudibonderies d’une certaine droite ou d’un centre trop bien-pensants qui ne voudraient pas « aller trop loin » de peur de « perdre leur âme » !

Il faut choisir : la mise en œuvre sans concession d’un programme fort ou se faire éliminer au premier tour des élections de 2017 avec un programme insuffisant pour répondre comme il convient aux réalités et aux défis de la France d’aujourd’hui, laisser en conséquence la place à la gauche et aider ainsi le Front National à s’imposer aux élections suivantes à supposer que la France puisse tenir le coup d’un nouveau quinquennat raté à gauche !

Messieurs (et Mesdames !) les hésitants bien-pensants de droite et du centre, votre faute serait écrasante ! La France s’engourdirait peut être définitivement et l’Europe disparaîtrait avec elle en tant que puissance et en tant que civilisation car le monde change très vite en ce siècle … et ce monde pour le coup, deviendrait alors chinois et américain !